de l'attelage de rubis

de l'attelage de rubis Bouvier bernois

Bouvier bernois

les bouviers bernois et l'attelage

les bouviers bernois et l'attelage

NOTRE HISTOIRE

En 1987 nous nous sommes mariés ….. Et notre premier achat de jeunes mariés a été : un chien…

Un berger allemand… à l’époque nous ne connaissions pas les bouviers suisses …

En 1999 une rediffusion matinale de « 30 millions d’Amis » filmée à « l’enclos de Labouygues », un élevage disparu aujourd’hui, nous fait découvrir le BERNOIS …C’est décidé, nous avons trouvé la race de notre prochain chien !!!

Malheureusement quelques mois plus tard notre Berger Allemand nous quitte à l’âge de 12 ans…nous décidons d’être raisonnables et d’attendre le retour des grandes vacances à la mer pour reprendre un chien cela nous laissera le temps de nous documenter sur la race du Bernois et celle du Léonberg qui nous plaisait beaucoup aussi …Difficile à l’époque de trouver un Bernois, un Léonberg, c’était plus facile … alors un dernier « conseil de famille » avec les enfants, nous leur décrivons le caractère de la race et nous leur montrons des photos, le verdict est sans appel, ce sera le Bernois … un choix que nous n’avons jamais regretté !!!

Et puis le manque l’emporte sur la raison, nous n’arrivons plus à vivre sans chien …alors la recherche a repris …et François qui ne voulait pas « faire 500 kms pour aller chercher un chiot » (il en fait maintenant 1 800 pour aller faire une saillie, ou aller en expo !) fait un effort et nous allons chez Francine choisir, puis nous y revenons un mois après chercher notre « PHOEBUS »…dans la foulée nous avons adhéré au club de race : l’AFBS (Association Française de Bouviers Suisses)

Et c’est le drame : PHOEBUS sort sur la route et se fait renverser par une camionnette qui ne s’arrête même pas ! Il mourra 2 heures après chez le vétérinaire … nous partions en vacances avec lui le soir même …les pires vacances de notre vie … François, dans sa rage, a tout jeté : corbeille, tapis, gamelle, jouets…Et au retour il a bien fallu appeler Francine, son éleveuse pour lui dire ! Nous pleurions toutes les 2 au téléphone quand François est venu à la porte du bureau et m’a dit : « demandes lui si elle a des chiots » Il n’a pas eu à le répéter et le dimanche nous étions en Mayenne pour aller chercher « RUBIS » mon trésor, que nous n’avions pas choisi puisqu’il était le seul encore disponible… mais il était celui qui nous était destiné par la providence ….

Et Rubis nous a donné le virus …quelques expos …la passion…des rencontres…et je suis devenue déléguée de ma Région pour le club de race…puis nous sommes allés à la Nationale d’Élevage d’Argenton sur creuse et séduits par 2 jolies chiennes, pourtant très différentes, une grande chienne avec beaucoup d’os mais qui se déplaçait très bien « OVERDOSE » et une petite chienne très jolie et élégante « PIN UP ». Nous avons décidé d’acheter un chiot femelle sur une portée d’une de ces 2 chiennes, malheureusement Overdose est décédée d’une torsion d’estomac alors qu’elle était gestante et Pin Up n’as pas eu de chiots ….

Quelques mois plus tard TWINNY entrait dans notre vie …Un petit bulldozer qui menait RUBIS par le bout du nez … si douce avec nous et en grandissant une force tranquille, qui choisissait ses amis et n’accordait, sans aucune méchanceté, qu’aux heureux élus le droit de la caresser quant elle était à la maison ! 

Avec elle est née l’envie d’élever et nous attendions qu’elle grandisse gentiment … Malheureusement des prostatites récurrentes nous ont contraints à castrer Rubis, fini notre rêve de garder sa descendance ! Mais c’était important de le faire pour le laisser vieillir le plus longtemps possible auprès de nous, alors nous n’avons pas hésité et il a vécu presque 11 ans, en pleine forme ! 

Comment faire pour qu’il reste quelque chose de lui ? et bien il fera partie du nom de notre élevage, et comme Rubis adorait l’attelage, notre affixe était né : « l’Attelage de RUBIS ».

Il ne nous restait plus qu’à trouver un mâle pour TWINNY, ce fut CAROUSO DE L’HAMIAU DU MONT un magnifique Bernois, aussi gentil que ses maîtres… Et avec lui l’aventure de l’élevage a commencé.

Et puis un jour, à Menetou chez Jean et Nadine, une journée TC et attelage, un repas passé avec un GBS la tête appuyée sur mes genoux … le Grand Bouvier venait de me séduire … 

Et le hasard a fait le reste… un copain perdu de vue, Philippe …retrouvé à l’expo de Rouen, il cherchait un GBS je lui ai donné plusieurs adresses d’élevages…puis plus de nouvelles …

Un jour il me téléphone, il venait d’acheter un chiot, une femelle parce que les males qu’on lui proposait ne lui plaisaient pas, il s’était arrêté chez un éleveur au retour d’une course (il entraine des trotteurs), il voulait me la montrer ….2 ans plus tard il me demande de lui trouver un joli mâle pour saillir UNA, ce sera J’DJANGO et leur « mariage » produira 6 chiots.

Le premier Aout (date de notre anniversaire de mariage) naissait BLACK MOUNTAIN, surnommée BULLE par la fille de Philippe…J’ai vécu la naissance par téléphone car nous étions en vacances ! et 18 jours plus tard je faisais la connaissance de mon âme sœur … C’était le début de notre passion pour le GBS (Grand Bouvier Suisse) !

Aujourd’hui je ne saurai pas choisir entre ces 2 races magnifiques que sont le Bernois et le GBS…